Que valent trois jours fériés chrétiens ?

L’autre jour, le député Hervé Mariton, heureusement réélu dans la Drôme, a posté sur Facebook un article d’Europe 1 dans lequel on peut lire que l’Association nationale des DRH propose une modification des règles concernant les jours fériés (et donc chômés).

Trois jours actuellement sans travail perdraient leur date fixe et seraient utilisables au gré des salariés suivant leur envie. Ceci, explique l’ANDRH, pour s’adapter à la diversité de notre société. Les juifs et les musulmans pourraient ainsi être mieux traités par notre calendrier : qui pourrait s’absenter pour le jeûne de Kippour, qui pour soulager un peu les efforts consentis pendant le mois du Ramadan ou que sais-je… Le député n’avait pas manqué de s’en inquiéter, se disant entièrement opposé à cette idée.

Cette proposition est sans doute d’une très grande sincérité. En effet, je ne crois pas que l’ANDRH l’ait formulée seulement pour favoriser la condition économique des entreprises en « lissant » les absences pour cause de jour férié. Même si cela fait, semble-t-il, partie des raisons invoquées, les entreprises n’auront pas forcément grand’ chose à gagner à voir leurs employés chrétiens (du foi ou de culture) s’absenter par habitude pour ne laisser derrière eux qu’une minorité de salariés qui auraient choisi une autre date : pas facile de faire tourner une boutique qui se trouve en fort sous-effectif. En outre, une telle mesure risquerait aussi de poser quelques soucis aux chefs d’entreprises et managers qui, peu au fait des coutumes minoritaires, pourraient se trouver en butte à des situations complexes si une partie de leurs effectifs quittent la maison alors qu’ils ont cruellement besoin de personnel.

Mais au-delà des conséquences assez imprévisibles que pourraient entraîner une telle modification, l’idée des DRH de France est mauvaise d’un point de vue social et politique. Entériner une telle réforme reviendrait à accroître un peu plus le morcellement de la société française et donc la déliquescence des liens sociaux qui se fondent sur un rythme de vie commun et durable. Dans ce contexte, trois jours fériés chrétiens, comme bien d’autres choses qui ont forgé l’identité et la culture françaises (et européennes), revêtent une importance que beaucoup ne soupçonnent pas.

La même question s’était posée lorsque le gouvernement Fillon, pour des motifs ouvertement économiques, avait voulu étendre les possibilités de travail le dimanche. À l’époque, certains députés de droite (en particulier élus dans les départements concordataires) s’y étaient opposés considérant que cette réforme risquait d’éroder un rythme social essentiel de la vie en société. L’Église avait abondé dans leur sens, invoquant aussi le repos hebdomadaire, venu tout droit du Livre de la Genèse, comme élément essentiel de la vie des Français.

Assez curieusement, l’ardeur de l’Église de France à défendre les us hérités de la religion chrétienne semble s’être considérablement émoussée. L’épiscopat, par la voix de monseigneur Podvin, a accueilli favorablement la proposition de l’ANDRH, considérant que l’Église n’avait pas le monopole du calendrier dans la République laïque. C’est techniquement vrai mais historiquement faux. Si, malgré la loi de 1905, les républicains ont, depuis des décennies, maintenu les jours fériés d’origine chrétienne, c’est parce qu’ils étaient inscrits dans l’ordre social. Ces jours, l’Église les avait fixés longtemps auparavant. L’argument de l’évêque ? La diversité, là aussi. L’éternelle diversité dont la promotion est garantie de paix et de sérénité. Nos évêques cautionnent ainsi sans rougir la liquéfaction de ce qui fait partie des charpentes du corps social français. Dans une vision idéalisée de la coexistence de « communautés » de cultures différentes, ils font rigoureusement la même erreur que les DRH, sauf que, contrairement à eux, ils ont fait profession d’œuvrer au bien et à l’unité de la société tout entière…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s