Remboursement intégral de l’IVG

Voici ce que l’on pouvait lire dans l’édito du Monde daté d’hier :

Seuls six députés UMP (des hommes uniquement) se sont opposés à la prise en charge intégrale de l’IVG et ont voté contre, faisant valoir que cette mesure allait « conduire à une banalisation de l’avortement ». Six députés sur 577… Et ce mot « banalisation » fait désagréablement repenser aux « IVG de confort » que Marine Le Pen entendait dérembourser durant la dernière campagne présidentielle.

On notera trois procédés argumentatifs (implicites) particulièrement malhonnêtes employés ici :

  1. Ce ne sont que des hommes, donc, forcément, ils ne comprennent rien aux besoins des femmes. (Donc les hommes qui ont voté pour l’auraient-ils fait par pur conformisme ? Ou par trouille ?)
  2. Ils ne sont que six sur la totalité de l’Assemblée. Hu, hu, hu ! Quelle bande de nases ! Les points de suspension ont une force sémantique particulière dans le cas présent : une telle minorité peut être méprisée sans qu’il soit nécessaire de faire preuve, même hypocritement, de la moindre considération.
  3. Reductio ad lepenum, on s’y habitue. Un syllogisme faiblard mais très pratique, qui ne s’applique qu’aux gens de droite.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s