Reste là, riche con !

La plateforme de prêts entre particuliers Prêt d’Union a demandé à l’IFOP de lui fournir une étude sur la perception de la richesse en France (pdf). Les résultats sont, dirait-on, en demi-teinte : un avis assez massif et raisonnable sur notre société qui encourage ou « aime » peu la richesse personnelle alors qu’il n’y a pas de mal, au contraire, à vouloir gagner de l’argent, même beaucoup d’argent, et, en parallèle, des opinions assez curieuses sur le rôle des riches dans la société et l’attitude que devrait avoir le « riche exemplaire. »

Lire la suite

Publicités

Pourquoi le travail ne se partage pas

Fréquenter à longueur de temps la cathosphère tendance « principes non négociables » et « libéralisme bien compris » fait oublier que notre Église est le lieu d’une assez grande diversité d’opinions politiques et que les chrétiens de gauche, assez minoritaires, je crois, dans l’électorat pratiquant, n’en sont pas moins un groupe de pensée dynamique, dont on trouve des traces dans la ligne éditoriale de La Croix ou de La Vie. Au gré d’une de mes pérégrinations twitterines, il y a quelques jours, je me suis retrouvé attablé chez certains de nos frères et sœurs en Christ dont le cœur penche à gauche et, ouvrant le menu, j’ai pu découvrir l’un de leurs derniers articles, de Patrick Pique, portant sur le partage du travail.

La thèse principale de cet article est que la vision « libérale » du travail est surannée, qu’elle s’agrippe à des conceptions qui valaient peut-être à la fin du XIXème siècle mais que les grandes mutations de l’économie dans les décennies récentes ont rendue caduque. Aussi partager le travail, cette hérésie dénoncée par la droite, est une idée qui devrait être reconsidérée à l’aune de ces changements : les gains de productivité permettent aux hommes de profiter d’une plus grande aisance matérielle tout en travaillant moins, en somme, de vivre mieux. Cette analyse semble gagner en pertinence car tandis que nous devenions plus productifs, notre société se divisait progressivement entre travailleurs dont certains devenaient de véritables work addicts et chômeurs laissés sur le bord de la route.

Malheureusement cette lecture, qui s’exonère (trop) rapidement des exigences de l’analyse économique du travail, est erronée sur de nombreux points.

Lire la suite

Jobs, Niel et les anonymes : l’économie de marché incomprise

Article publié sur Antidoxe.

grands_projets

L’un est mort en prophète au sommet de sa gloire le 5 octobre 2011, l’autre entre en pleurant dans Paris où on l’accueille en Messie. En pleine crise économique où l’anticapitalisme connaît un nouvel âge d’or, l’actualité française a été fortement marquée par l’histoire de deux entrepreneurs audacieux et portés aux nues malgré l’esprit du temps.

Lire la suite

Difficultés du réformisme

Article publié sur Antidoxe, sous le titre « Œillères ou mentonnières ? »

BSSP-Child-Labour-04

Quel est le point commun entre Sophie de Menthon, bouillante grande gueule sur RMC et Benoît XVI, pape de l’Église catholique ? Ils ont tous les deux des noms qui rappellent l’Ancien Régime, certes. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraître, ils se sont également retrouvés dans une situation comparable lorsqu’ils se sont risqués à aborder des sujets éminemment polémiques.

En 2009, le pape a déclaré dans un avion qui le menait en Afrique que la distribution de préservatifs aggravait le problème de la pandémie de sida. En 2011, Madame de Menthon a affirmé que dans certains cas le travail des enfants n’était pas scandaleux (en ajoutant une bonne douzaine de guillemets). Évidemment, cette dernière n’est pas le chef d’une communauté de deux milliards de croyants, aussi n’a-t-elle pas eu à subir un lynchage médiatique pour « rupture délibérée avec la doxa du progrès ».

Lire la suite

La liberté de ne pas acheter

Deux articles qui n’ont rien à voir, l’un en français, du blog Iconomie, l’autre, en anglais, du blog Hit & Run hébergé par le think-tank libéral (sens européen) Reason.

Lire la suite

Du comptoir au bac à shampoing

Nouvelle qui devrait mettre du baume au coeur de Jean-Pierre Raffarin et de bon nombre de sénateurs : le Figaro diffuse une étude de l’INSEE qui montre que les petits commerces ne sont pas en voie d’extinction sous les coups de boutoirs de la grande distribution, de l’urbanisation et de l’accélération du rythme de vie.

Certes, la France de nos terroirs n’est plus la même : la vie d’un village ne se polarise plus autour des salutations du boulangers, des potins de la maraîchère et des débats du café de la mairie. Les petits commerces changent.

Lire la suite

Austère générosité

Jan Vermeer, Navire dans la tempête, 1633.

Cette expression, « austère générosité », n’est pas de moi, mais je serais bien en peine de dire où je l’ai lue ou entendue. En tout cas elle m’a marqué car elle résume à mon sens assez bien le caractère du sage. Et malgré les turpitudes dans lesquelles est pris notre gouvernement, malgré les difficultés d’Angela Merkel, malgré la classification des partisans d’Obama comme espèce en voie de disparition aux États-Unis, la situation mondiale requiert une sagesse renforcée pour sortir les économies de l’ornière de la récession et les budgets publics du gouffre de la dette.

Lire la suite