Al Doura : un sénateur tente de briser l’omerta

Une fois n’est pas coutume, la classe politique prouve qu’elle a encore du ressort. Dernière preuve en date : l’intervention du sénateur de la Haute-Garonne Jean-Pierre Plancade (RDSE).

Lire la suite

Publicités

Bras d’honneur aux couleurs nationales

Le maire communiste de Vaulx-en-Velin, commune de l’est lyonnais, M. Bernard Genin, a célébré, le mercredi 30 juin, la levée du drapeau palestinien devant sa mairie, sous les youyous de l’assistance. Celui-ci flotte désormais aux côtés du Tricolore et des étoiles dorées sur fond bleu de l’Europe. Dans son discours, le maire mentionne « l’attentat terroriste d’État avec l’agression de la flottille de la paix ».

Précisons que l’Autorité palestinienne présente la même respectabilité, dans ses mécanismes politiques et institutionnels, que ce que les cocos appelaient, dans le temps, les démocraties populaires. Rien d’étonnant, dès lors, que Genin glorifie cette petite merveille de paix et de liberté brimée par l’entité sioniste…

Voici les commentaires de l’adjointe au maire de Vaulx-en-Velin aux relations internationales et aux « droits de l’Homme », Sophie Senouci.

On y apprend, avec étonnement, que les médias sont extrêmement biaisés contre les Palestiniens et qu’ils les présentent tous comme des terroristes. Et que la seule contestation qui a émergé venait des extrémistes juifs…

Tragedia dell’arte

Claude Gillot, Essais pour des costumes de la commedia dell'arte, début du XVIIIème siècle.

Il n’est nul besoin de refaire ici le déroulé des événements qui ont opposé la marine israélienne et des militants palestiniens à bord de la Freedom Flottilla dans les eaux orientales de la mer Méditerranée. On trouve, ailleurs, des informations complètes et qui remettent les choses en perspective. Je me contenterai de dire que j’ai pris assez rapidement le parti favorable à Israël et que les éléments révélés au fil des heures ainsi que les analyses d’experts livrées dans la presse m’ont plutôt bien conforté dans cette opinion : la violence de l’action, due visiblement à une mauvaise préparation des opérations, n’ôte rien au droit de l’État d’Israël à protéger sa souveraineté et faire respecter le blocus qu’il impose, avec l’Égypte, à la bande de Gaza.

Mon objectif ici est de découvrir, à la faveur de ces faits tragiques, de leur contexte et des réactions qu’ils ont suscitées, les schémas tout faits de la pensée conforme. Selon moi la lecture « mainstream » de ces événements tient à un schéma de pensée qui oppose le fort au faible et attribue à ces acteurs des traits de caractères, comme deux personnages de la commedia dell’arte, en moins drôle. Ces caractéristiques sont supposées inhérentes à la nature (fort/faible) de l’intéressé.

Pour illustrer ce schéma de pensée, j’ai inventé deux stéréotypes. Le fort, c’est Tsahalone, le puissant disposant de sa propre garde, de coffres bien remplis et d’un réseau d’alliances solides et efficaces dans la comédie du monde, et n’ayant qu’une seule obsession : faire perdurer son influence et son pouvoir. Le faible, c’est Frigazaiolo, le damné de la terre, innocent et spolié par Tsahalone et sa clique, sorte de prolétariat dramatique à qui l’on refuse la satisfaction de ses besoins les plus élémentaires. (1) Passons aux lois qui gouvernent la scène de cette tragedia dell’arte.

Lire la suite

Revue de presse – Israël vs. la Freedom Flotilla

N’ayant pas le temps maintenant, je rédigerai un post plus tard sur l’affrontement meurtrier qui a eu lieu à bord du navire Mavi Marmara battant pavillon turc au large des côtes d’Israël.

En attendant, voici quelques liens intéressants sur les événements et leurs conséquences :

D’autres liens suivront au gré de mes trouvailles. Bonne lecture.