Remboursement intégral de l’IVG

Voici ce que l’on pouvait lire dans l’édito du Monde daté d’hier :

Seuls six députés UMP (des hommes uniquement) se sont opposés à la prise en charge intégrale de l’IVG et ont voté contre, faisant valoir que cette mesure allait « conduire à une banalisation de l’avortement ». Six députés sur 577… Et ce mot « banalisation » fait désagréablement repenser aux « IVG de confort » que Marine Le Pen entendait dérembourser durant la dernière campagne présidentielle.

On notera trois procédés argumentatifs (implicites) particulièrement malhonnêtes employés ici :

  1. Ce ne sont que des hommes, donc, forcément, ils ne comprennent rien aux besoins des femmes. (Donc les hommes qui ont voté pour l’auraient-ils fait par pur conformisme ? Ou par trouille ?)
  2. Ils ne sont que six sur la totalité de l’Assemblée. Hu, hu, hu ! Quelle bande de nases ! Les points de suspension ont une force sémantique particulière dans le cas présent : une telle minorité peut être méprisée sans qu’il soit nécessaire de faire preuve, même hypocritement, de la moindre considération.
  3. Reductio ad lepenum, on s’y habitue. Un syllogisme faiblard mais très pratique, qui ne s’applique qu’aux gens de droite.

Al Doura : un sénateur tente de briser l’omerta

Une fois n’est pas coutume, la classe politique prouve qu’elle a encore du ressort. Dernière preuve en date : l’intervention du sénateur de la Haute-Garonne Jean-Pierre Plancade (RDSE).

Lire la suite

They got a crush… on Obama

Si vous ne connaissez pas encore le blog Obamazoom, je vous conseille de vous y rendre en courant. Il vaut le détour. Hébergé par le Figaro, ses rédacteurs sont Véronique Saint-Geours, ancienne conseillère de Jack Lang, et Jean-Sébastien Stehli, rédacteur en chef de Madame Figaro.

Le but de ce « blog invité » est d’analyser « son  action (celle de Barack Obama, ndmm), celle de son administration et son influence sur la société américaine. » Tout un programme tempéré d’emblée par le statut déclaré d’ « observateur engagé » et de « décrypteur subjectif », formules bien pratiques qui autorisent les auteurs à quitter les sphères de l’analyse critique au profit de la caricature propagandiste. Et on n’est pas déçu.

Lire la suite

Ce n’est pas Guillon, le problème

Que Guillon disparaisse de France Inter à la rentrée ne me fait ni chaud ni froid. Je ne l’écoutais pas beaucoup. Trois de ses chroniques m’avaient fait rire (DSK, la Poste et le Prince Jean) mais le reste était banal, juste bon à faire ricaner les aigris qui regardent Canal+ et croient que ça les rend intelligents. Je ne crois pas que cette décision, officiellement prise par Philippe Val, officieusement suggérée par le pouvoir politique, à en croire les suspicions qui règnent, soit une atteinte à la liberté d’expression en France. Celle-ci me paraît bien plus menacée par les lois qui limitent la parole publique, sans compter tout l’autocensure que crée la peur du lynchage médiatique lorsque l’on sort du politiquement correct. Stéphane Guillon a joué au malin, il a perdu. Tant pis pour lui. Je n’irai pas pleurer sur son sort, lui qui officiera toujours à la télévision, qui donne un spectacle et qui bénéficie, par cette triste mascarade, d’un regain de notoriété. Pourtant son cas, et cette affaire, posent deux problèmes.

Lire la suite

Revue de presse – Israël vs. la Freedom Flotilla

N’ayant pas le temps maintenant, je rédigerai un post plus tard sur l’affrontement meurtrier qui a eu lieu à bord du navire Mavi Marmara battant pavillon turc au large des côtes d’Israël.

En attendant, voici quelques liens intéressants sur les événements et leurs conséquences :

D’autres liens suivront au gré de mes trouvailles. Bonne lecture.