Courtes présentations

Les ruines du château de Hohenfels, à Dambach (Bas-Rhin), lithographie de Jacques Rothmueller.

Ceux qui ont lu L’Ami retrouvé de Fred Uhlman se souviennent sans doute d’un des deux héros, Conrad von Hohenfels, issu d’une illustre famille de l’aristocratie souabe, qui se lie d’amitié avec Hans Schwarz, camarade de classe et juif, à cette délicieuse époque que furent les années 1920-1930 en Allemagne. Embarqué par son milieu (et par faiblesse, sans doute) dans l’adoration de Hitler, il s’éloigne de son ami avant un dénouement que je ne saurais écrire ici car cela priverait ceux qui n’ont pas lu le livre d’un suspense et d’un moment exceptionnels.

Dieu merci, je n’ai pas à me reprocher les dérives coupables de la très fictive famille Hohenfels. Mais j’ai trouvé l’histoire et la sobriété stylistique de Fred Uhlman suffisamment belles pour reprendre ce nom pour mes cyber-laïus. D’ailleurs, cela me permet en même temps de faire de la pub pour ce roman qui me paraît peu connu : au gré de mes pérégrinations à travers divers sites où j’ai eu le loisir de commenter des articles, il m’est apparu que le nom de Hohenfels n’évoquait pas grand chose aux autres internautes. À plusieurs reprises, certains d’entre eux avec lesquels j’avais entamé une discussion l’ont mal orthographié…

Que dire de plus ? Il est d’usage d’exposer rapidement ce que l’on pense et pourquoi on a la folie de croire que ce que l’on écrit ici pourrait intéresser quelqu’un. S’agissant de ce dernier point, je n’en sais rien : je me contenterai d’être content quand les statistiques du site indiqueront deux ou trois visites quotidiennes…

Quant à ce que je pense, si tant est que ça soit le cas… Je parle ici surtout de politique, mais pas seulement. Bon, j’avoue, la politique, ça m’obsède un peu trop. Tant pis. Et comme les tests politiques sur internet manquent fortement de subtilité, je n’ai qu’à dire que je suis de droite, pas spécialement gaulliste, un mélange libéral et conservateur. Je suis aussi catholique. Pour les détails, cf. mes billets.

Ah, je touite aussi ! Par vagues : je fais mon intéressant pendant une demi-journée, puis plus rien pendant des semaines. De toute façon, parler en cent-quarante caractère est un exercice de simplisme que seuls les journalistes maîtrisent.

Bonne lecture. Et n’hésitez pas à commenter. Ça fait toujours plaisir.

Publicités

4 réflexions sur “Courtes présentations

  1. Bonjour !

    « L’Ami retrouvé »…effectivement, un beau livre !(et aussi un film-moins marquant) Lu il y a fort longtemps, mais dont la dernière phrase(en rapport avec la peur de l’un des héros de lire à « la lettre H… »)m’est toujours restée en mémoire.

    Bonne continuation sur votre blog et bravo pour la qualité d’écriture et de réflexion.

    « Pep’s ».

  2. Merveilleux commentaire !!! J’ai moi-même lu ce livre qui m’a marquée et m’a réconciliée avec les romans. Je doit aussi ajouter qu’un deuxième livre a été mis à ma disposition mais cette fois-ci, c’est Conrad qui nous explique ses actes, je ne vous en dis pas plus mais il faut le lire, il se nomme la lettre de Conrad.

  3. Félicitations à l’auteur du blog pour un commentaire à la hauteur de la qualité de l’ouvrage !
    Je suis toujours étonnée de constater qu’un tel écrit ne soit pas davantage connu du grand public.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s