Les catholiques, la droite et la gauche

ND du travail

Notre-Dame du Travail, Paris XIVe.

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, la blogosphère catholique égrène ses bilans sur le mouvement de la Manif pour Tous contre le mariage pour tous.

Un fiasco si l’on s’en tient à l’objectif formel qui était le retrait du texte et si l’on considère les embardées ridicules (et humiliantes) des parties les plus radicales du mouvement d’opposition. Les optimistes corrigeront, à raison, en disant que la légalisation des PMA/GPA a tout de même été reportée sine die. Les romantiques se rappelleront, eux, les incroyables frissons procurés par les gigantesques manifs bleu-blanc-rose.

Sur le fond, on a bien vu que l’Église catholique, bien que volontairement en retrait par rapport au mouvement lui-même, a, en sous-main, largement suscité l’opposition à la loi Taubira, dès le 15 août 2012 avec la prière de Mgr Vingt-Trois. Les cloches de Saint-François-Xavier saluant les manifestants sur leur passage rappelaient clairement où se positionnait la hiérarchie ecclésiale dans toute cette histoire. Et ceux qui, comme moi, ont battu le pavé ont tous croisé de nombreux curés, les uns en K-way, les autres en soutane…

Lire la suite

Gengis Corleone

gengis corleone

En quelques jours, les socialistes et les communistes sont parvenus à faire la preuve de leur personnalité ombrageuse qui, s’ils disent qu’elle s’apparente à Jean Jaurès, Léon Blum et feu Stéphane Hessel, semble tenir tout autant des barons mafieux Vito et Michael Corleone et du chef de guerre mongol Gengis Khan.

Lire la suite

Les idées politiques de l’électorat

Quelle est l'opinion politique de M. et Mme Michu ?

Quelle est l’opinion politique de M. et Mme Michu ?

Le 15 janvier, le baromètre de confiance politique du CEVIPOF a été publié et a, sans nul doute, suscité un plaisir non dissimulé chez ceux qui se sentent globalement de droite.

Cette étude explore l’opinion des électeurs français sur une variété de sujets portant principalement sur la politique, la confiance et les relations sociales. Les chiffres sur la « cohésion » de la société française sont régulièrement mauvais depuis la création de l’étude en 2009. Ces statistiques, ainsi que de nombreuses autres, inspirent une bonne partie de l’analyse de Yann Algan et de Pierre Cahuc sur ce qu’ils appellent la « société de défiance ».

Je m’en tiendrai ici aux idées politiques révélées par la dernière vague de l’étude (décembre 2012) et qui témoignent d’une forte poussée des idées dites « de droite » chez les sondés.

Cette tendance est récente et se constate principalement entre 2011 et 2012, période où, pourtant, les Français élisaient un président socialiste et une majorité parlementaire rose-vert-rouge. Mais cette contradiction apparente n’en est pas une.

Lire la suite

La droite et la manifestation

Sur cette photo prise lors d’une manifestation contre la réforme des retraites le 19 octobre 2010, de gauche à droite, vous pouvez voir : le Premier ministre de la République française, la présidente de la région Poitou-Charente et ancienne candidate à l’élection présidentielle, le premier secrétaire du parti majoritaire, une ancienne ministre et ancienne première secrétaire du parti majoritaire, une adjointe au maire de Paris et candidate aux municipales de 2014, le ministre délégué chargé de l’économie sociale et solidaire, un sénateur de Paris et porte-parole du parti majoritaire, et le président de l’Assemblée nationale également député de Seine-Saint-Denis et ancien président de ce département. Le Premier ministre et le président de l’Assemblée sont, respectivement, 2ème et 4ème dans l’ordre de préséance de la République.

Lire la suite